Hubert Goffinet,
Chef du service recherche et innovation de Wallonie-Bruxelles International

 

Où en est-on aujourd’hui sur le plan de l’internationalisation de l’innovation ?

Hubert Goffinet : « Pour apporter son soutien aux universités, centres de recherche et entreprises, le réseau international de la Wallonie est historiquement composé des 15 délégations où siègent les représentants diplomatiques de nos gouvernements - plutôt rattachés à WBI -, et d’une centaine de conseillers économiques et commerciaux de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (AWEX). Ces dernières années, ce réseau a été renforcé par un dispositif de 6 agents de liaison scientifique (ALS), avec une emphase particulière sur le soutien de la coopération internationale en science, technologie, innovation et créativité. »

 

Au travers des actions portées par les ALS, on observe une évolution significative du nombre de dossiers traités.

 

Quelle est la mission du Service Recherche et Innovation de WBI ?

H. G. : « Il est relativement jeune : il a été créé en 2010. Depuis lors, nous avons fortement progressé dans notre accompagnement à la stratégie d’internationalisation des pôles de compétitivité et dans notre soutien à l’ensemble des acteurs de la chaîne de l’innovation, de la recherche fondamentale et appliquée à la valorisation et à la co-incubation. Au travers des actions portées par les ALS, on observe une évolution significative du nombre de dossiers traités, par exemple pour la mobilité des chercheurs ou les projets de recherche collaborative. »

 

Existe-t-il d’autres structures de soutien ?

H. G. : « Oui. Il ne faut par exemple pas négliger les réseaux européens comme European Business Network. Nous construisons aussi des réseaux avec des partenaires comme Owin (Open Worldwide Innovation Network). L’AWEX l’a construit en collaboration avec l’université texane Texas A&M, la structure d’interface Coway de l’université chinoise de Tsinghua et l’agence australienne de promotion des entreprises du Queensland. Owin permet de faciliter l’accès de nos spin-off et startups aux marchés américains, chinois et australiens. De son côté, l’AWEX facilite l’accès du continent européen pour les entreprises étrangères membres de ces réseaux et contribue ainsi à l’attraction d’investissements de pointe en Wallonie. »