Herman Derache
Directeur général Sirris

Ceci concerne aussi bien la conception de nouveaux produits que l’instauration de processus de production plus efficaces. Forte de quelque 140 experts, Sirris, le centre collectif de l’industrie technologique, est active depuis plus de 60 ans dans l’aide aux entreprises pour l’implémentation d’innovations technologiques. Aux yeux de son directeur général, Herman Derache, « pour qu’une entreprise reste compétitive et survive dans le contexte actuel, avec des coûts très élevés par rapport à nos concurrents étrangers, il lui est indispensable d’investir dans l’innovation technologique. Il faut sans cesse rester à la pointe, sortir des produits toujours plus proches des attentes et des besoins des clients ». Les entreprises semblent avoir pris conscience de cette nécessité impérieuse : « Plus de 80 % des projets d’innovation que nous réalisons sont initiés à la demande des entreprises elles-mêmes ». Si les projets les plus importants concernent des entreprises de 50 à 250 personnes, trois quarts de ces entreprises sont en l’occurrence des PME.

Une expertise neutre

Globalement, il s’agit soit d’entreprises à la recherche d’expertises très spécifiques pour des projets pointus, soit d’entreprises sans département de recherche & développement. À côté des entreprises de l’industrie technologique (secteur Agoria), Sirris dessert aussi d’autres secteurs qui n’échappent pas à l’introduction de nouvelles technologies et à la recherche de conseils avisés. « L’avantage de faire appel à des experts comme les nôtres est qu’ils sont neutres. Nous ne vendons pas de technologie spécifique, mais aidons les entreprises à faire le bon choix technologique adapté à leur business », estime Herman Derache.

Les usines du futur

Se préparer pour le futur en termes de processus ou fabriquer les produits du futur peut parfois prendre de longues années. Toutefois, les délais entre le moment où l’on innove et celui où le produit se retrouve sur le marché sont de plus en plus courts. Autre nouvelle tendance sur le marché de l’innovation : « Depuis 3 ou 4 ans, une attention beaucoup plus accrue est portée à la modernisation de la production elle-même ; les entreprises se préparent pour l’avenir. On parle des “Usines du Futur “ pour maintenir la compétitivité de notre industrie », conclut notre interlocuteur.