Fabian Vandenreydt, président exécutif, nous dresse le portrait de cette jeune société.
 

Comment est née votre organisation ?
 

Fabian Vandenreydt : « B-Hive est une société coopérative créée au début de cette année. Son actionnariat se compose de la Société Fédérale de Participations de l’État belge et de treize institutions financières - banques, sociétés d’assurance et d’infrastructures de marché. »

 

Quelles sont vos missions ?
 

F. V. : « Elles sont de deux types. Un : accroître l’écosystème de start-ups et scale-ups en Belgique. Nous aidons plus de 120 entreprises à grandir en les coachant et en les plaçant en discussion, afin de financer leur croissance, soit avec des institutions financières intéressées par leurs services, soit avec des institutions de capital à risque. Nous avons à cœur de faire rayonner Bruxelles et la Belgique à l’étranger en tant que centre financier et centre de fintechs au cœur de l’Europe. Pour ce faire, nous nous connectons aux différents hubs d’innovation présents en Europe et développons des collaborations importantes avec eux. »

 

Quel est le second axe ?
 

F. V. : « Il est de développer des programmes d’innovation en commun avec les acteurs traditionnels et les start-ups/scale-ups pour déployer des produits et services non compétitifs entre eux. Nous construisons par exemple un laboratoire pour tester des technologies innovantes de cyberdéfense ou encore une plateforme baptisée "know your customer" pour faciliter l’intégration de nouveaux clients par les banques et assureurs. D’autres programmes concernent le développement des talents dans les technologies digitales, étant donné que nous serons confrontés à un déficit de ces profils dans les prochaines années. »

 

Quels sont les défis pour une fintech ?
 

F. V. : « Il existe beaucoup de start-ups. Pour sortir du lot, il faut de la qualité et de l’originalité dans sa proposition de valeur. Au-delà, la difficulté est souvent de trouver le bon interlocuteur au sein des banques, c’est-à-dire celui qui peut prendre des décisions rapides. Conclure un contrat avec une banque prend en effet généralement beaucoup de temps. Cela peut vite devenir un chemin de croix… Notre mission est ici d’aider les start-ups dans leur démarche avec des partenaires potentiels. »