Livia Spezzani, chef de projet bioénergies et produits biobasés, ValBiom

Biomasse et économie biobasée

Dans l’économie biobasée, on cherche à utiliser de la biomasse, matière organique renouvelable, pour remplacer les ressources fossiles, non renouvelables. La biomasse devient dès lors une ressource clef pour la production de bioénergie et de bioproduits ou matériaux très variés allant des isolants aux molécules « plateforme », en passant par les biocomposites et les biosolvants. La biomasse permet de répondre à des problèmes environnementaux tout en créant des emplois, surtout dans le secteur de la chimie.

Biomasse : un eldorado pas encore atteint…

La biomasse est renouvelable, elle peut être produite partout et stockée. Étant donné la grande diversité de ses formes et de sa composition (sucres simples, polysaccharides, huiles, enzymes, fibres, etc.), on peut tout faire ou presque avec elle. Aucun dérivé de pétrole ne lui échappe. Mais à cause de cette grande diversité, la biomasse reste difficile à transformer efficacement et/ou à faibles coûts.

… mais que les biotechnologies peuvent rapprocher !

Les biotechnologies aident à transformer la biomasse plus efficacement. Des micro-organismes sont utilisés soit pour produire des molécules d’intérêt (biomasse en substrat), soit pour transformer, digérer, dégrader la biomasse en ses constituants et produits dérivés. Dans ce sens, la biotechnologie blanche consiste à utiliser le vivant pour doper des procédés industriels, notamment dans le secteur de la chimie.

L’exemple de Syngulon

Syngulon est une start-up wallonne de biologie synthétique qui vient de breveter une technologie de contrôle de croissance des micro-organismes qui favorise une transformation optimale de la biomasse. Cette technologie peut être assimilée à un pare-feu génétique qui va lutter contre les contaminants et éliminer les micro-organismes qui sortent de la zone de production (le bioréacteur). Avec son brevet, Syngulon va pouvoir proposer des licences non exclusives sur ses technologies aux industriels du monde entier.