Les défis d’aujourd’hui et de demain concernent la réduction de la consommation d’énergie, l’augmentation de la biodiversité dans nos approvisionnements, l’utilisation efficace des ressources (transition des ressources pétrolières vers le renouvelable), mais également une prise de conscience sur le devenir des produits en fin de vie.

Les 12 principes d’une chimie durable

Lorsqu’on remonte aux origines de la chimie, 100 % des matières premières et de l’énergie étaient renouvelables. Au fil des années, ce pourcentage n’a fait que diminuer pour atteindre au début des années 2000 un pourcentage inférieur à 10 %. En 1990, P. Anastas (US Environmental Protection Agency) sensible à ce constat publiait les 12 principes d’une chimie durable avec comme objectif la réduction de l’impact environnemental de l’industrie chimique.

À l’avenir, seule une recherche avancée sur, d’une part, la sélection des matières premières et, d’autre part, les procédés de fabrication et de mise en œuvre innovants permettra de relever ce défi.

Des recherches poussées

Le secteur des peintures affiche une réelle prise de conscience depuis plusieurs années déjà dans ce domaine. On y retrouve une intégration de plusieurs des principes de la chimie durable proposés par P. Anastas par exemple le fait que le secteur se penche sur la recherche de nouvelles méthodes de synthèse utilisant et générant des produits ayant un impact de plus en plus faible sur la santé humaine et sur son environnement. Dans ce contexte, le secteur des peintures développe des formulations performantes en termes d’empreinte carbone et d’émission de composés organiques volatils. De plus, des recherches collectives sont organisées à l’échelle européenne, mais également en partenariat avec les pôles de compétitivité à l’échelle régionale pour évaluer les matières premières biosourcées disponibles ainsi que celles issues du recyclage.

Les grandes avancées dans le secteur de la peinture

On peut par exemple citer quelques-unes des grandes avancées du secteur en termes de développement durable :

  • 1949 : Suppression du plomb dans les peintures.
  • 1978 : Suppression du gaz chlorofluorocarboné dans les aérosols pour peinture.
  • 2004 : Directive européenne pour la réduction du contenu en composés organiques volatils dans les peintures décoratives.
  • 2007 : REACH : Limitation dans l’utilisation de certains produits chimiques ayant un impact négatif sur la santé et l’environnement.

Et d’une manière plus générale, on peut également citer la réduction de l’utilisation des solvants dans la composition des peintures, le développement de procédés de fabrication moins énergivores et le développement de fonctionnalités innovantes permettant de répondre au grand défi du « durable ».